la-batisse-originel-des-jardins-du-nideck-hohenstein

Le lieu-dit du Hohenstein : un site chargé d’histoire

arabesque-feuille

Les Jardins du Nideck sont construits sur une très ancienne demeure, une bâtisse vieille de plusieurs siècles. De la construction originelle, il ne reste que les fondations et une belle et ancienne façade plein de charme.

Voriger
Nächster

Le Hohenstein

La première bâtisse

La bâtisse originelle des Jardins du Nideck a été construite dans le style de l’architecture allemande « Jugendstil » datant de la fin du XIV siècle. Elle se trouve au pied des ruines du Château de Hohenstein au bord de la Hasel. Sa première fonction était un relais de poste et déjà de l’hostellerie.

Le lieu-dit du Hohenstein est un site d’histoire ancienne et mouvementée

En 1350, les armoiries de la seigneurie de Jacques de Hohenstein flottent sur la vallée de la Hasel. Le château du Hohenstein s’agrandit, les ouvrages d’arts et de défenses se renfocent. Au fil des années, cette Seigneurie reçoit en gage de sa fidélité, le Château du Guirbaden 1398 qui domine la rivière de la Magel. Sous la règne de Charles IV (1364-1380) le domaine de cette famille s’étend du Guirbaden à Rosenwiller et Mollkrich.

À l’apogée de la seigneurie des Hohenstein, en 1437, ces deux immenses châteaux sont les fers de lance de la région. La guerre de Trente Ans bouleverse la donne et les décisions de Jacques de Hohenstein sont déterminantes. Des choix cruciaux se présentent à lui, Jacques de Hohenstein choisit la coalition du Duc de Bourgogne contre le pouvoir des villes impériales (Obernai, Strasbourg, Rosheim).

C’est une véritable panique en Alsace où l’on craint les représailles. Les villes se renforcent en remparts et en matériels comme des arquebuses et l’on appelle à l’aide les redoutables mercenaires suisses, des soldats aguerris. Le téméraire, Jacques de Hohenstein se fait battre à plusieurs reprises, il tombe en disgrâce des évêques, les années noires s’amoncellent sur les armoiries des Hohenstein.

Tout s’accélère au cours de ces années sombres pour Alsace, l’armée des villes entre en Lorraine libère Nancy. C’est en tentant de défendre cette ville que décède en 1477 Jacques de Hohenstein. Cette lignée s’éteint, le château est détruit et ne sera jamais reconstruit. L’Alsace est sauve. Les villes restent maîtres de leurs destinées et le château du Guirbaden et du Hohenstein tombent dans l’oubli.

C’est sur ces histoires et leurs légendes que se dressent les Jardins du Nideck

La bâtisse originelle des Jardins du Nideck a été construite dans le style de l’architecture allemande « Jugendstil » datant de la fin du XIV siècle. Elle se trouve au pied des ruines du Château de Hohenstein au bord de la Hasel.

Sa première fonction était un relais de poste et déjà de l’hostellerie. Voie d’accès importante pour rejoindre Dabo et être en Lorraine, la vallée de la Hasel est connue de tous les Strasbourgeois et environs pour les fameuses cascades du Nideck et ses rochers, lieu de promenade très prisé à la fin du XIXe siècle.

La bâtisse n’a pas toujours eu cette façade. Cet endroit a été inclus dans le village sous le château, c’est la seule demeure qui reste dans ce voisinage. Selon la légende, c’était un relais, mais on est sûr que cette bâtisse sans étage a été une scierie vers les 1870, profitant de la Hasel pour faire tourner son haut-fer.

Au fil des années, un étage a été rajouté avec un pignon. Une particularité sur cette façade, c’est son pignon. Au sommet de celui-ci, il y a des pierres rondes qui sont des boulets de canon récupérés au château, boulets en pierre de la guerre des trente ans. La bâtisse connaît des transformations et devient un restaurant-hôtel dans les années 1960, dénommé Auberge du Hohenstein.

Encore aujourd’hui, les histoires entourent le lieu-dit du Hohenstein

Ce lieu a donc connu différentes destinées du moulin à la scierie (début du siècle dernier) en passant par l’hostellerie, toujours sous la houlette des bonnes fées de la vallée de la Hasel. Les forêts de sapins et d’épicéas sont la richesse de cette vallée. Au pied des cascades du Nideck, on peut comparer ces arbres à des cathédrales de verdure.

Les anciens chuchotent également que cette vallée a un sortilège, la fameuse légende des filles du géant avec l’histoire du paysan et des bœufs. Cette légende persiste d’une certaine façon, car plusieurs fois, cette vallée est tombée dans l’oubli qui en fait un écrin de verdure, très sauvage et authentique, très prisé des randonneurs avertis. En vous promenant sur les deux versants, cette sensation de forêt primaire vous gagnera.

Des maitres sourciers vous diront « on s’y sent bien »…car vous le ressentirez très vite, une belle énergie émane de ces lieux. On pourrait broder beaucoup de légendes et il y en a des légendes en ces forêts. Elles se chuchotent uniquement dans cet espace et en aux oreilles de personnes averties.

Aujourd’hui ce site d’exception s’est transformé pour devenir un espace événementiel et de détente un hôtel avec des 7 chambres pour couples, 4 gîtes familiaux et location de salles de banquet de mariage et se nomme désormais « les Jardins du Nideck ».

Les Jardins du Nideck © 2020. Tous droits réservés

Lieu d’hébergement touristique dédié à l’évènementiel et au ressourcement

SAS BE EVENEMENTS au capital de 2 000 € – RCS Saverne 882 057 102
N° TVA intercommunautaire : FR 66882057102

Mentions légales, CGV et Politique de confidentialité

Site réalisé par Chat Pristy